QUARANTAINE

Ce sont mes premiers autoportraits. Nue. 

Ma première expo. Mon premier livre.

A 45 ans.

Fallait-il que Covid-19 rentre dans nos vies pour que soudainement je me rappelle combien je suis vivante, combien j'aime la photographie et ce que je lui dois, tout autant qu'à mon compagnon.

Voici ma bio qui se raconte sur deux mois d'enfermement, après que tous mes mandats aient été annulés, me laissant seule face à moi-même dans mon appartement de 43m2.

 

Quarantaine, c'est l'isolement, la solitude, le silence, mais aussi une thérapie.

 

Une renaissance.

Les portraits ont été partagés sur la plateforme sociale Instagram et après de nombreuses demandes, ont fait l'objet d'une campagne de parrainage afin de lever les fonds privés nécessaires à l'organisation d'une exposition. Chaque image est limitée à 5 exemplaires, numérotée et signée.

Les parrains et marraines sont repartis avec leur-s tirage-s, n° 1/5.

J'avance avec des souvenirs baignés d'une humanité remarquable et la certitude que je suis née le 23 mars 2020, au jour de cette première photo "Esthétique de l'ennui", née de ce travail, grâce à la passion qui m'anime, à l'espoir et à tous ceux qui ont bien voulu partager cette folie avec moi.

La solidarité a permis la vente de nombreux tirages et livres qui ont permis à Lhumen photographie de survivre à une période décisive.

Il en reste quelques uns, si jamais ;)